Djadzia d’Émeraude est la fille des Chevaliers Bridgess et Santo, la grande sœur d'Élora, la demi-sœur de Famire, la sœur adoptive du Chevalier Jenifael.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Tome 1 : Renaissance[modifier | modifier le wikicode]

Djadzia naît au Royaume d’Émeraude, lors d'un terrible orage.

Deux ans plus tard, sa mère accouche de sa petite sœur, Élora. L'accouchement se passe mal et Bridgess est obligée de rester au lit quelques jours. Pendant ce temps, Djadzia va vivre chez Armène, la gouvernante du château. Elle ne voit alors sa mère que quelques minutes par jour.

Quand Bridgess s'est remise de ses couches, Djadzia revient habiter chez ses parents. Elle passe quasiment tout son temps avec sa mère, dans le Hall des Chevaliers, où celle-ci donne cours.

Djadzia grandit au château d'Émeraude, elle y suit les cours de sa mère et des autres enseignantes (comme Mali). Son père Santo est souvent absent, partant soigner et guérir les habitants des villages proches (et parfois éloignés) d'Émeraude.

Elle devient bientôt une adolescente instruite et cultivée.

Ses parents décident alors de déménager pour Fal (le royaume d'origine de son père Santo) car le nouveau roi Nemeroff leur fait peur. Elle part avec eux et emménage donc dans le château de Fal, non loin des appartement de sa grande sœur Jenifael qui a eu un enfant, Nolan, avec son mari Mahito. Djadzia rencontre alors son neveu.

Apparence[modifier | modifier le wikicode]

"Djadzia était le portrait de son père avec ses longs cheveux bouclés et ses yeux noirs."

Description de Djadzia dans Renaissance.

Elle a les cheveux bouclés et les yeux noirs.

Magie[modifier | modifier le wikicode]

Djadzia possède des facultés surnaturelles.

Nom[modifier | modifier le wikicode]

"Elle fut prénommée Djadzia en l'honneur d'une princesse de Fal qui avait contribué à y faire reconnaître les droits des femmes, quelques centaines d'années auparavant."

Explication du prénom de Djadzia dans Renaissance.

Son prénom est celui d'une Princesse de Fal.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .